mon compteur La couverture est un art

 

 

 

Le métier de couvreur.

(Site en construction)

 

 

 

La couverture est un métier d'art.  

 Les outils de couverture d'aujourd'hui existent depuis plusieurs siècles et la modernité n'a pas pu les remplacer.

 

Aucune contruction ne résiste au temps si la couverture n'est pas réalisée dans les règles de l'art.   

 

Un chantier exemplaire classé monument historique dans le 11ème arrondissement de Paris.  

La toiture a plus de 60 ans.  

Gouttière anglaise sur bandeau en Zinc d'une soixantaine d'années. Avant intervention.

Gouttière en état correct mais remplacée à l'occasion d'un changement de verrières.  

 

 

Progression du chantier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous dans  100 ans.

 

La couverture est un métier physique comme de nombreux métiers du bâtiment.

C'est le plus exposé aux intempéries et nécessite souvent d'être accrobate.

Je m'appelle Emmanuel Prunier, et je pratique maintenant la couverture depuis 20 ans

(début de mon apprentissage).

 

L'apprentissage est dur mais aujourd'hui chaque chantier est un défi.  

 

Lorsqu'un client angoissé devant un sinistre fait appel à moi, je me fais un devoir

de trouver la solution. La couverture ne tolère pas d'erreur. Tout manquement au respect des règles se paie souvent immédiatement.

Ou bien quelques années plus tard, lorsque des soudures mal faites cèdent sous les intempéries.  

 

 

                    Emmanuel Prunier.

                    emmanuel.prunier@gmail.com

                    publié le 3 février 2016.